DAYLIGHT DIES




A l'occasion de la sortie le 9 octobre de leur dernier album "A frail becoming", je me penche de nouveau sur ce groupe de death doom mélodique américain découvert via leur remarqué "Dismantling Devotion" en 2006.
 J'avais noté une similarité avec Opeth et Katatonia groupes majeurs de ces courants mélodiques de death mélancoliques.
Alternance de grunts puissants et ravageurs (assez quelconques à mon goût ) et d'une belle voix claire désespérée. Les compositions restent mélodiques et ténébreuses conséquence d'une humeur à se replier au plus profond de soi.
Il y a malgré tout un certain dynamisme qu'on ne retrouve pas dans certaines formations doom/death.

2000 : Idle
2002 : Noreply
2006 : Dismantling Devotion => All we Had et Lies that bind
2008 : Lost to the living => A portrait in white et Cathedral
2012 : A frail becoming


TOP TRACKS

Ci dessous, premier extrait de "A Frail becoming" 2012 : évolution vers un coté plus death mais toujours mélodique...à suivre