lundi 17 mars 2014

RUSSIAN CIRCLES




Russian circles est un trio de post Metal/post rock sludge instrumental provenant de Chicago et assimilé à des réferences comme Pelican, Isis, Neurosis, Baroness, Omega Massif...ou encore Tool auprès desquels ils ont joués... ils ont obtenus une reconnaissance conséquente au fil des années!
Je vous engage à écouter toute leur discographie en streaming sur leur Bandcamp.
 Leur musique a plus d'une facette mais le moteur est incontestablement la "Passion" et cette énergie distillée sans contrainte à coup de riffs massifs, puissants et distordus. La basse joue un rôle crucial nous enfoncant un peu plus dans une sorte de malaise/claque qui ne nous lâche pas...le coté mélodique a beau être très présent, on n'est pas dans la légéreté même si des passages plus acoustiques et calmes apparaissent parfois.
Empros ressemble à Emprise pour sûr! beaucoup d'émotions violentes devraient vous tordre les viscères et l'esprit...rarement été aussi impressionnée ("Batu" sur Empros m'a achevée)! "Schipol" vous plonge dans une nostalgie abyssale avec son intro précedent un vombrissement rageur et devastateur : tout en contraste et claque assurés!

Geneva est moins intense et donne plus dans l'experimentation instrumentale ( violon, orgue...)oscillant entre calme et moments melodiques décapants...un très bon opus aussi!

Chroniques

Titres marquants à écouter :

Russian circles 2004 (EP)
Enter 2006 => Death rides a horse et Carpe (qui vous rendra muet de plaisir)
Station 2008 => Harper Lewis et Station
Geneva 2009=> Geneva et Melee
Empros 2011 => Batu et Schipol
Memorial 2013



vendredi 14 mars 2014

WO FAT


Texas, USA
Kent Stump: Guitar, Vox, Fender Rhodes
Tim Wilson: Bass
Michael Walter: Baterie Mastodontica, Vox

Wo Fat nous assène depuis 2003 d'un Stoner/Doom psychédélique très lourd et groovy ... les riffs sont monolithiques et puissants!
Rarement écouté un son si plombé pour du stoner! part belle aux mélodies trippantes qui s'étirent au rythme d'improvisations endiablées...
Le chant de Kent Stump est juste éraillé et halluciné, tantôt scandé, tantôt groovy...un régal!
Un mix de Black sabbath, Led Zeppelin et de Pink floyd plombé puissance 1000 ^ ^
Assez similaire à Orange Goblin, Sleep...
Gros coup de coeur de la pré-rentrée!


2006 "The Gathering Dark”
2009 "Psychedelonaut”
2011 “Noche del Chupacabra” => full streaming
2012 The Black Code => album integral sur BANDCAMP sortie en novembre 2012 sur Small Stone Recordings et thématique SF.

mercredi 12 mars 2014

HAMFERD et damnation...




Officiel
Facebook

Discographie :

2010 : Vilst er Síðsta Fet (EP)
2013 : Evst




Hamferd est un groupe de Doom Death metal épique originaire des iles Féroé entre Ecosse et Islande .
Remarqués au Wacken Metal Battle qu'ils ont remportés en 2012 et par leur refus d’intégrer Nuclear Blast au profit d'un label de leur pays Tutl Records, ils en imposent davantage par leur  particularité de chanter dans leur langue natale! Et le résultat est énorme d'autant plus que ce jeune groupe a un atout de taille : la richesse des mélodies ( My dying Bride, Saturnus ou Officium triste pour ne citer que ces influences là), une bonne production, des arrangements harmonieux et puissants et surtout cette VOIX!!! Jon Hansen passe de l'ange au démon avec une facilité déconcertante! Il monte aussi bien dans les aigues et déchirantes déclamations lyriques que dans les growls les plus sombres et menaçants.
Quand j'ai acheté le CD, je n'ai pas arrêté de retenir mes émotions et de chantonner les refrains hyper accrochants en mémoire. Les titres sont aussi lents que longs et c'est encore plus de plaisir.
Le riff répétitif de Deydir vardar n'est pas sans rappeler "The cry of mankind" de My dying bride...
L'ouverture acoustique de At jarda tey elskadu  se veut douce et la voix susurrée charme d'emblée avant un roulement de caisse dévastateur...
Ytst fait penser à Virgin black : avec Evst en ouverture, Ytst est le second titre fort! 10 min intenses pour cloturer le voyage abyssal...

Classieux et se démarquant des autres groupes par leurs tenues costard/cravate, ils m'ont séduite avec cette vidéo dans Havnar Kirkja, la cathedrale de Tórshavn. : Quelle intensité!!
Un titre du premier opus EP qui marquait déjà un immense talent! et Evst enfonce le clou!

)



Bref, vous l'aurez compris, cet album Evst est parfait en tout point : poignant et puissant! vraiment bravo!


ps : Jón Hansen est aussi le chanteur de Hatursvart (black/doom/death) qui pour le moment a sorti un opus en 2011. Ainsi que de Barren Earth et depuis peu du supergroupe Clouds.